Quimper Ouest Startups : les candidatures sont ouvertes

Le programme d'accélération de projets Ouest Startups ouvre ses candidatures jusqu'au 7 février. Et, pour sa 2e saison, l'accompagnement se fera à Brest, Quimper et Lannion.

17/01/2016 à 19:37 par matthieugain

La présentation de la 2e saison d'Ouest Startups s'est déroulée à Brest.
La présentation de la 2e saison d'Ouest Startups s'est déroulée à Brest.

Par Pierre Gicquel

15 candidats, 17 semaines de coaching intensif, une deuxième saison sur trois sites dédiés à Brest, Lannion et Quimper…

Cela sonne comme le lancement de la Star (tup) Academy. Sauf qu’ici, tout le monde est gagnant : à la sortie du programme Ouest Startups, c’est l’assurance d’avoir validé un projet d’entreprise viable et potentiellement créateur d’emplois à la pointe bretonne.

Éric Vandenbroucke, directeur du Technopole Brest-Iroise, partenaire du Ouest Startups : « Le soutien aux jeunes entrepreneurs est un enjeu majeur. On peut le voir en ce moment même au CES de Las Vegas. À l’heure de la digitalisation de l’économie, il s’agit ici de détecter de nouveaux talents, de les aider à booster leur projet ».

Être porteur d’un projet innovant

Seul impératif pour y participer : être porteur d’un projet innovant, seul ou en équipe, ou être jeune entrepreneur n’ayant pas encore commencé la commercialisation de son produit.

Et être disponible du 14 mars au 8 juillet 2016 pour accélérer son projet par des échanges instructifs et des remises en question salvatrices, en suivant les conseils d’un coach dédié et des modules de formation adaptés. Mais aussi grâce au parrainage d’un chef d’entreprise.

Françoise Duprat, directrice adjointe chargée du projet au sein du Technopole, précise : « Tout en gardant un état d’esprit où le client est au cœur du projet. Car maîtriser une technologie et la proposer, ce n’est pas forcément ce que le client est prêt à acheter. Le but n’est pas de décourager mais d’éviter de perdre du temps, de mieux structurer un modèle économique viable. »

Si la première saison avait été lancée rapidement et uniquement sur Brest l’an dernier pour asseoir la candidature de la pointe bretonne à l’obtention du label French Tech, cette deuxième saison se veut plus en adéquation avec le territoire Brest Tech Plus (qui va de Quimper à Lannion en passant par Brest et Morlaix).

Le budget global passe donc à 60 000 euros, financé par des fonds publics mais aussi grâce au soutien d’entreprises qui ont compris l’intérêt d’un programme qui peut faire éclore le futur Blablacar. Comme le Crédit Mutuel Arkéa, KPMG, SoLocal (Mappy, Pages jaunes…), Engie et AppNexus.

Elles donnent d’ailleurs rendez-vous le 30 juin, pour un temps fort à l’image du speed dating organisé l’an passé à Océanopolis, pour mettre en lumière ces 15 projets.

Une saison 1 réussie

La première promotion, d’une moyenne d’âge de 34 ans, comptait six hommes et trois femmes.

Sur l’ensemble, elle a porté ses fruits : un tiers seulement des projets 2015 sont aujourd’hui en stand by. Les six autres sont lancés ou en cours de lancement. Comme BeConfort (économie d’énergie) de Stéphane Guilly : « Si j’ai un conseil à donner aux futurs candidats : ne pas rester seul car c’est un programme dense où l’on doit s’investir à 200 %. À plusieurs, on est mieux armé. »


Pratique. Gratuit. Le dossier de candidature, disponible depuis le site internet oueststartups.tumblr, devra être renvoyé avant le 7 février. Présentation devant jury le 22 février.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Bretagne

Qui sera la Miss Bretagne 2016 ? Les photos des 14 candidates

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine