Langue bretonne. Les bons élèves récompensés

Les Prix de l’avenir de la langue bretonne ont été décernés à des personnes et structures. Certaines sont cornouaillaises.

11/02/2016 à 17:31 par juliensaliou

Les lauréats cornouaillais, à Ti ar Vro ce jeudi 11 février.
Les lauréats cornouaillais, à Ti ar Vro ce jeudi 11 février.

Julien Saliou

Fin janvier, les Prix de l’avenir de la langue bretonne ont été décernés. Ces Priziou 2016 (les résultats complets à voir ici) étaient organisés par France 3 Bretagne et l’Office public de la langue bretonne.

« Ces prix sont remis à des personnes ou structures dont le travail est conséquent pour la langue bretonne. La Cornouaille a été particulièrement honorée et a reçu des prix importants dans différents domaines », souligne Erwan Le Coadic, chargé de développement à l’Office public de la langue bretonne.

Je n’ai pas envie que cette langue meurt tout de suite

Les membres du jury, composé de différentes personnalités, ont par exemple décerné la première place à Nolwenn Korbell dans la catégorie “disque chanté en breton”. Son deuxième priziou, elle en avait déjà reçu un en 2003, avec la sortie de son premier disque. Son dernier album, Skeud ho roudoù, contient majoritairement des chansons en breton.

« Cette distinction fait plaisir, cela prouve que des gens ont écouté mon disque, sourit l’artiste. J’ai mis un an et demi à le concevoir avec mon équipe. Le breton est ma langue maternelle, donc ça coule de source de chanter en langue bretonne. J’ai fait appel à mon imaginaire, à ce qui vient de l’intérieur. Je n’ai pas envie que cette langue meurt tout de suite, je souhaite la partager. »

École Diwan à Pont-Croix

Le premier prix dans la catégorie “Association” a été remis à Agriculteurs de Bretagne. Cette association, créée en 2012 a pour objectif de communiquer et promouvoir l’agriculture bretonne. Depuis l’année dernière, la structure aux 1300 adhérents, communiquent aussi en breton, à travers ses plaquettes et dépliants. « Nous sommes aussi en train de faire un espace en breton sur notre site internet », souligne Nolwenn Lagadec, salariée.

Dans la catégorie “collectivité”, la mairie de Pont-Croix et la communauté de communes du Pays de Quimperlé ont été primés.

La mairie de Pont-Croix a soutenu l’ouverture d’une école Diwan, dans un territoire où il n’y en avait pas. Ouverte l’an passé, elle compte 14 enfants. 17 sont attendus à la prochaine rentrée.

Quant à la communauté de communes du Pays de Quimperlé, elle a été saluée pour sa politique linguistique. Le magazine communautaire Mag 16 est désormais traduit en breton dans sa version numérique. Une première en Bretagne. « L’idée est appréciée. Le magazine communautaire propose des sujets de lecture contemporaine », se félicite Nolwenn Le Crann, vice présidente en charge de la culture bretonne.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image