Quimper Les cinq points à retenir sur le PLU

Avis favorable de la commission d'enquête sur le Plan local d'urbanisme (PLU) de Quimper. Une réserve concerne l'aménagement du secteur de Kernoter. Le PLU doit être voté en mars.

05/01/2017 à 16:06 par matthieugain

Dans son PLU, la Ville de Quimper table sur l'installation de 8 500 nouveaux habitants d'ici à 2031. (Photo d'illustration)
Dans son PLU, la Ville de Quimper table sur l'installation de 8 500 nouveaux habitants d'ici à 2031. (Photo d'illustration)

Nouvelle étape dans l’élaboration du Plan local d’urbanisme (PLU).

Le projet rédigé par la mairie de Quimper faisait plus de 600 pages. Il a fait l’objet d’une enquête publique entre le 30 septembre et le 4 novembre 2016.

La commission d’enquête a rendu un avis favorable, à la veille de Noël. Voici ce qu’il faut en retenir en 5 points :

1. 500 logements par an

Dans son projet de PLU, la municipalité de Quimper affiche son objectif d’accueillir 8 500 nouveaux habitants dans les 14 prochaines années, soit d’ici à 2031.

A cette échéance, elle table sur une population de 72 000 habitants permanents. Pour cela, la Ville projette la construction de 7 000 nouveaux logements, soit 500 par an.

2. Kernoter : la copie est à revoir

Cette perspective de bâtir de nouveaux logements ne pourra se faire dans le secteur de Kernoter, situé entre la Chambre de commerce et d’industrie de Quimper-Cornouaille et le magasin But.

Kernoter fait en effet l’objet de la seule réserve émise par la commission d’enquête publique. La municipalité doit s’y plier et revoir son projet d’aménagement de ce quartier.

Guillaume Menguy, l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme, explique :

En raison de la présence d’une Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, nous sommes contraints de revoir notre projet d’urbanisation. Nous avions estimé pouvoir commercialiser une soixantaine de lots. Compte tenu de la réserve formulée par la commission d’enquête, nous revoyons le projet à la baisse autour d’une trentaine de lots. Ce qui remet en question l’aménagement de cette partie de la ville.

Pour rappel, Kernoter était orienté vers la construction d’habitat haut-de-gamme.

3. La préservation du foncier agricole

Cette volonté était affirmée par la mairie de Quimper dans son projet de PLU. La commission d’enquête l’a saluée dans son avis.

Quimper compte sur son territoire 47 exploitations agricoles. La préservation des parcelles est un préalable pour le dynamisme de cette activité.

4. Protection du patrimoine

Lors de l’enquête publique, la population était aussi invitée à consulter et à se prononcer sur  l’Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Ce document définit un nouveau périmètre, plus étendu que le précédent. Ce dernier concernait auparavant l’hyper-centre de Quimper et quelques faubourgs.

L’AVAP englobe désormais la Tourelle, l’avenue de la France Libre (à Kerfeunteun), la route de Pont-l’Abbé (à Penhars) mais aussi tous les manoirs et châteaux de Quimper. Ainsi que les principales vallées de la ville.

Qu’est-ce que ça change ? Toute demande de permis de construire, d’extension ou d’aménagement – située dans ce périmètre – nécessitera désormais l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France.

Quatre observations ont été faites lors de la consultation de la population. Guillaume Menguy précise : « Des architectes et un promoteur immobilier se sont exprimés et ont des remarques pratiques. Nous allons en tenir compte pour assouplir l’AVAP. »

Le périmètre de protection modifié autour des monuments historiques a par ailleurs été revu et adapté au cas par cas. Quimper compte 57 édifices, classés monuments historiques.

5. Vote mi-mars

Le PLU comme l’AVAP doivent être approuvés par le conseil municipal, au plus tard le 27 mars. Le débat et le vote devraient intervenir mi-mars.

D’ici là, les services de la Ville ont du pain sur la planche pour réécrire l’ensemble du PLU et intégrer les conclusions de la commission d’enquête.


Les conclusions de la commission d’enquête sur les projets de PLU, AVAP et Périmètre de protection modifié sont consultables et à télécharger sur le site de la mairie de Quimper.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine