Quimper On va bruncher ?

Plusieurs établissements proposent des brunches à Quimper. Ce mélange de plats sucrés et salés attire quelques clients, mais tarde encore à rentrer dans les mœurs.

11/01/2017 à 17:37 par Administrateur

Au Sistrot, le brunch est proposé le dimanche. (Photo Chloé Gire) -
Au Sistrot, le brunch est proposé le dimanche. (Photo Chloé Gire) -

Par Julien Saliou

Au Canada, le brunch, contraction du breakfast (petit-déjeuner) et du lunch (déjeuner) est une institution. Erwan Gire en sait quelque chose pour y avoir vécu plusieurs années.

Alors quand il est revenu en France pour y ouvrir le Sistrot il y a six mois, restaurant et bar à cidre, avec son frère, il a proposé ce repas à ses clients le dimanche.

« À Paris, beaucoup de restaurateurs proposent le brunch. Au début, certains y allaient un peu par snobisme, mais désormais la clientèle est variée, assure cet ancien ingénieur en sécurité alimentaire. Nous avons proposé ce plat pour essayer, et cela a pris. Je suis parfois obligé de refuser de la clientèle. »

Du salé et du sucré

À Copper J, Katell Jaouen propose également du brunch à ses clients le dimanche pendant les vacances scolaires et en juillet-août. « Cela fonctionne plutôt bien. Il faut du temps pour habituer les gens à la nouveauté, surtout à Quimper. »

Dans son menu, une partie salée (du lard, du jambon, fromage, boisson chaude et jus de fruits) et une autre sucrée (un kiwi, du pain frais, confiture, caramel au beurre salé et toujours un gâteau comme un muffin).

Sa clientèle ? « Plutôt jeune, 20-40 ans, qui a envie de traîner un peu. » Celle d’Erwan est assez jeune également. « Il y a les personnes qui ont voyagé et connaissent le principe du brunch et celles qui souhaitent découvrir. Nous avons quelques couche-tard, ils souhaitent mélanger petit déjeuner et déjeuner. Ils sautent ainsi un repas. »

13,50 à 17 euros

Le premier établissement à avoir proposé le brunch à Quimper est le C.Com, dès son ouverture en 1999. « Notre restaurant a des influences britanniques, où le brunch se fait beaucoup. Nous avons beaucoup d’amateurs étrangers lqui viennent l’été. Le reste du temps, c’est plus aléatoire. Nous avons des habitués en semaine, des étudiants qui arrivent vers 11 h », renseigne le responsable du C.Com, Hervé Guyomarc’h. Dont le brunch de base est à 13,50 euros. Chez les autres établissements cités plus haut, le prix oscille entre 16 et 17 euros.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine