Concours Mademoiselle Bretagne : portrait de la Brestoise Manuella Gritar

Manuella Gritar n'en revient toujours pas. La jeune Brestoise a été sélectionnée pour le concours Mademoiselle Bretagne, le 25 février à Pontivy. Elle raconte son aventure.

16/02/2017 à 16:29 par Administrateur

Manuella Gritar en lice pour l'édition 2017 de Mademoiselle Bretagne -
Manuella Gritar en lice pour l'édition 2017 de Mademoiselle Bretagne -

Par Aurélie Berlet

« Je n’arrive toujours pas à le croire ! », s’étonne Manuella de sa douce voix.

Entre émotion et sourire, Manuella Gritar est encore sous le coup de la surprise. Alors que cette dernière avait postulé pour le concours Mademoiselle Bretagne en octobre dernier, elle a dû patienter jusqu’à la mi-janvier pour apprendre qu’elle fait bien partie des 24 candidates retenues.

C’est une histoire incroyable ! En fait mon dossier a été mis par erreur sur la mauvaise pile. Lorsque l’organisation s’en est rendu compte, ils m’ont appelé et m’ont dit que j’étais prise !

Actuellement au lycée en première économique et sociale à Brest, Manuella rêve de participer à des concours de beauté depuis son plus jeune âge. Elle garde tout de même les pieds sur terre et prépare déjà sa carrière. Elle confie : « Je m’intéresse depuis un moment au métier de journaliste et de notaire. Mais finalement, je penche davantage pour une école notariale. Cela me correspond plus. ».

Outre son attraction pour les podiums, Manuella est également une jeune fille sportive et curieuse.

Elle a découvert, il y a près d’un an, la danse orientale, activité pour laquelle elle s’est prise de passion. « C’est une danse que j’aime beaucoup et qui me fait du bien. D’ailleurs, je dois préparer un passage lors du concours Mademoiselle Bretagne. Ce sera l’occasion de montrer ce que je sais faire. »

« Un honneur »

Pour se présenter à cette élection, deux conditions sont à remplir : avoir entre 16 et 19 ans et être de nationalité française. Manuella explique :

Il n’y a pas de critères de beauté, ni de taille. C’est un concours très ouvert et c’est ce qui m’a plu.

La jeune fille possède une arme secrète selon elle : son sourire. « Je suis quelqu’un de très souriant. Mon sourire est clairement l’une de mes principales qualités, c’est ce qui peut faire la différence, peut-être ! ».

En vue de l’élection du 25 février, Manuella s’entraîne quotidiennement. « Il faut apprendre à être à l’aise quand on défile, ce n’est pas forcément facile car il y a toujours beaucoup d’appréhension face au public. »

L’élection Mademoiselle Bretagne est également l’occasion de représenter les couleurs de la région. Manuella y voit un « grand honneur » et une belle chance de prouver son attachement à la Bretagne.

« Aventure humaine »

Arrivée un peu plus tard que les autres suite au « cafouillage » des dossiers, Manuella assure avoir été accueillie par les autres candidates, avec beaucoup de gentillesse : « J’étais un peu anxieuse d’intégrer un groupe déjà formé, mais j’ai tout de suite été très bien accueillie malgré avoir raté quelques répétitions. » Exit, donc, les clichés des jeunes prétendantes prêtes à tout pour gagner. Ici c’est l’entraide et la solidarité qui priment avant tout.

C’est une véritable aventure humaine avec plein de belles rencontres. Cette expérience peut être un véritable atout.

Pour cette première étape régionale avant la finale de Mademoiselle France, le thème choisi est le cabaret. « On a quelques répétitions avec tout le groupe, mais je continue à m’entraîner chez moi ». Au terme de l’élection régionale, deux « Mademoiselles » seront sélectionnées pour participer à la grande finale nationale, prévue les 1er et 2 avril à Paris.

Manuella défilera également lors du concours New fashion Génération, le 25 mars, à Paris. Le début, peut-être d’une grande carrière…

Pratique. Samedi 25 février, au palais des congrès de Pontivy. Entrée : 16 euros (adulte) et 8 euros (pour les moins de 12 ans). Renseignements : facebook/Mademoiselle Bretagne 2017

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine