Quimper Volley : « Quimper devrait être repêché »

Le Quimper volley, pourtant relégué administrativement, devrait évoluer en Ligue A la saison prochaine. Explication avec le président du club, Didier Nicot.

18/04/2017 à 21:58 par Julien Saliou

Photo d'archives.
Didier Nicot, président du Quimper volley (Photo d'archives).

Par Julien Saliou

Pour son retour en Ligue A cette saison, le Quimper volley a terminé à la 11e place du classement, synonyme de relégation en Élite.

En début de saison, l’éligibilité pour l’accession en Ligue A n’a été accordée qu’à cinq clubs d’Elite. Finalement,  seul Chamalières est en position d’accéder à la Ligue A. Comme il y a deux strapontins pour la montée, Quimper devrait pouvoir garder sa place au plus haut niveau du volley-ball français.

Le point avec Didier Nicot, président du Quimper volley.

Quimper pourrait évoluer en Ligue A la saison prochaine ?

Selon le règlement, ça pourrait passer. Les équipes éligibles pour une montée ne peuvent plus terminer dans les deux premières places des play-offs. Je ne sais pas quand aura lieu l’officialisation, le plus tôt serait le mieux. Selon le règlement, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher Quimper d’être repêché. Je me fie aux procès-verbaux consultables sur le site de la fédération. 
Cette attente n’est pas facile pour préparer le budget, nous devons en prévoir deux.En cas de maintien en Ligue A, il avoisinerait les 850 000 euros.

> A regarder : les portraits décalés des joueuses du Quimper volley.

La trêve estivale risque d’être mouvementée.

Comme tous les ans, des joueuses s’en vont (*), soit parce qu’elles sont en fin de contrat, ou qu’elles ne souhaitent pas rester ou que nous ne voulons pas les garder.
Mais d’abord, il nous faut un coach. Nous le cherchons depuis un moment déjà. Nous avons plusieurs pistes. Plus vite nous l’aurons trouvé, mieux ce sera. Mais les championnats ne sont pas encore terminés. J’espère que nous pourrons annoncer son arrivée début mai. Ensuite , il fera son équipe en fonction de son projet de jeu et de l’argent alloué.

Qu’en est-il de l’avenir de Lauriane Truchetet ? (**)

Elle est en CDI à Quimper, il n’y a pas de raison qu’elle parte.

Quel bilan tirez-vous de cette saison en Ligue A ?

Elle a été très compliquée. Le niveau de jeu est de plus en plus élevé. De part nos prestations, nous sommes à notre place. L’année n’est pas loin d’être ratée, des erreurs ont été faites. Mais si nous maîtrisions tout, ce serait trop simple.

* Didier Nicot nous a confirmés le départ de Nikolina Jelic, Yaremis Mendaro Leyva et Cécilia Aragao, sans oublier Roxane Hasseni, qui a décidé de prendre sa retraite sportive.

** Entraîneur de l’équipe réserve, promue en N2 la saison prochaine, elle a assuré l’intérim à la tête de l’équipe première après la mise à l’écart d’Emmanuel Fouchet.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine