Quimper Pour son premier déplacement, le ministre Richard Ferrand choisit Quimper

Pour son premier déplacement comme ministre de la cohésion des territoires, Richard Ferrand s'est rendu vendredi 19 mai à Quimper.

19/05/2017 à 11:46 par matthieugain

Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des territoires, était en visite à Quimper vendredi 19 mai.
Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des territoires, était en visite à Quimper vendredi 19 mai.

Sa nomination au gouvernement remonte au 17 mai. Deux jours plus tard, Richard Ferrand a réservé son premier déplacement en tant que ministre de la cohésion des territoires à son département, le Finistère.

> LIRE AUSSI. Richard Ferrand, l’un des tout premiers soutiens d’Emmanuel Macron, entre au gouvernement

Vendredi 19 mai, en fin de matinée, il s’est ainsi rendu dans les locaux de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) à la cité administrative de Ty Nay, à Quimper. « J’ai souhaité aller à la rencontre des agents qui dépendent de mon ministère pour leur dire dans quel état d’esprit je comptais agir », a indiqué Richard Ferrand, lors de son point-presse où l’ensemble des médias locaux était présent.

Les médias ont suivi le premier déplacement de Richard Ferrand comme ministre.
Les médias ont suivi le premier déplacement de Richard Ferrand comme ministre.

Le nouveau ministre a par ailleurs défini le sens de son action :

L’objectif final est que chaque commune, chaque région puisse être un territoire d’excellence. Il s’agit aussi de créer de l’égalité pour ne plus parler de territoires oubliés, abandonnés et gommer ainsi le sentiment de déclassement que peuvent ressentir certains de nos concitoyens.

Richard Ferrand a aussi répondu à une question sur la suppression de la taxe d’habitation, l’une des mesures fiscales avancées par Emmanuel Macron. « C’est un impôt qui a plusieurs défauts dont celui d’être injuste. »

En campagne pour les législatives

Sur l’absence de ministère de la Mer, il a rétorqué que des décrets d’attribution préciseraient le ou les ministères compétents dans ce domaine.

Interrogé sur les élections législatives, les 11 et 18 juin, Richard Ferrand – candidat dans la 6e circonscription du Finistère Châteaulin-Carhaix – estime :

Il est tout à fait logique de se présenter face aux électrices et électeurs. Il est normal que lorsqu’un parlementaire-ministre qui perd une élection, il ne soit plus ni l’un ni l’autre.

Pour cette bataille, le député qui se présente sous l’étiquette La République en Marche se dit « comme toujours, déterminé, combatif et volontariste »

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine